Unverified Commit 303f078e authored by Thomas Pietrzak's avatar Thomas Pietrzak
Browse files

Sujets Pietrzak

parent a3456097
# Étude sur les notions de précision et certitude pour le crowdsourcing
## Présentation générale
Sujet pas encore affecté.
### Résumé
L'analyse des réponses à des questionnaires de crowdsourcing nécessite de prendre en compte deux aspects importants : la précision de la réponse, et la certitude de l'utilisateur dans sa réponse. Le but des études de crowdsourcing est d'avoir des réponses aussi précises que possible, tout en maintenant un niveau de certitude suffisamment élevé.
Dans ce stage, il s'agit d'étudier l'influence de la façon de poser et de répondre à une question sur la précision et la certitude. Pour cela nous allons mener des études sur lesquelles nous contrôlerons la certitude par le biais de la difficulté de la tâche. L'objectif du stage sera donc dans un premier temps de concevoir un protocole d'étude permettant de caractériser les liens éventuels entre la difficulté et la certitude afin de mieux comprendre la façon dont l’utilisateur exprime sa propre certitude.
### Mots-clés
Interaction Homme-Machine, crowdsourcing
### Encadrement
Équipe(s) : Loki
Encadrant(s) :
- Thomas Pietrzak
- Sylvain Malacria
- Stéphane Huot
[Contacter les encadrants](mailto:thomas.pietrzak@univ-lille.fr?subject=Stage%20de%20recherche).
Localisation : Inria Lille – Nord Europe, bâtiment B
## Présentation détaillée
### Pré-requis
Le candidat idéal est étudiant en master en informatique, et montre un grand intérêt pour la recherche en Interaction Homme-Machine. Il doit avoir de l'expérience ou un intérêt fort pour le développement logiciel, si possible en Node.js. La créativité, indépendance, travail en équipe et des facultés de communication sont des avantages.
### Description
L'analyse des réponses à des questionnaires de crowdsourcing nécessite de prendre en compte deux aspects importants : la précision de la réponse, et la certitude de l'utilisateur dans sa réponse. La précision se réfère à l'étendue d'une réponse. Sur une question à choix discret cela correspond au nombre de réponses sélectionnées, alors que sur une question à choix continu cela correspond à la largeur de l'intervalle sélectionné. La certitude correspond à la confiance de l'utilisateur que la bonne réponse soit contenue dans la sienne. Le but des études de crowdsourcing est d'avoir des réponses aussi précises que possible, tout en maintenant un niveau de certitude suffisamment élevé.
Dans ce stage, il s'agit d'étudier l'influence de la façon de poser et de répondre à une question sur la précision et la certitude. Pour cela nous allons mener des études sur lesquelles nous contrôlerons la certitude par le biais de la difficulté de la tâche. L'objectif du stage sera donc dans un premier temps de concevoir un protocole d'étude permettant de caractériser les liens éventuels entre la difficulté et la certitude afin de mieux comprendre la façon dont l’utilisateur exprime sa propre certitude.
# Retour tactile sur un stylet flexible
## Présentation générale
Sujet pas encore affecté.
### Résumé
La recherche en Interaction Homme-Machine (IHM) explore constamment des nouvelles modalités d’entrée et de sortie. Les *dispositifs flexibles* offrent une nouvelle modalité d’entrée continue. Les recherches précédentes ont exploré de nouveaux gestes, nouvelles technologies de capteurs, de nouveaux facteurs de forme ou de nouvelles modalités de sortie pour donner plus de contrôle sur ce nouveau degré de liberté. Ce sujet vise à poursuivre ces efforts, et à intégrer ces aspects afin de rapprocher cette technologie de la phase d’industrialisation.
Pour ce stage nous souhaitons ajouter du retour tactile à un stylet qui utilise la courbure comme degré de liberté supplémentaire. En effet le retour immédiat d'information est une propriété essentielle de la *manipulation directe*, qui favorise l'utilisabilité.
### Mots-clés
Interaction Homme-Machine
### Encadrement
Équipe(s) : Loki
Encadrant(s) :
- Thomas Pietrzak
- Stéphane Huot
- Audrey Girouard (Carleton University, Ottawa, Canada)
[Contacter les encadrants](mailto:thomas.pietrzak@univ-lille.fr?subject=Stage%20de%20recherche).
Localisation : Inria Lille – Nord Europe, bâtiment B ou Carleton University
## Présentation détaillée
### Pré-requis
Le candidat idéal est étudiant en master en informatique, et montre un grand intérêt pour la recherche en Interaction Homme-Machine. Il doit avoir de l'expérience ou un intérêt fort pour le developpement logiciel et matériel. La créativité, indépendance, travail en équipe et des facultés de communication sont des avantages.
### Description
La recherche en Interaction Homme-Machine (IHM) explore constamment des nouvelles modalités d’entrée et de sortie. Les *dispositifs flexibles* offrent une nouvelle modalité d’entrée continue. Les recherches précédentes ont exploré de nouveaux gestes [Warren2013], nouvelles technologies de capteurs, de nouveaux facteurs de forme [Fellion2017] ou de nouvelles modalités de sortie pour donner plus de contrôle sur ce nouveau degré de liberté [Lahey2011]. Ce sujet vise à poursuivre ces efforts, et à intégrer ces aspects afin de rapprocher cette technologie de la phase d’industrialisation.
Pour ce stage nous souhaitons ajouter du retour tactile à un stylet qui utilise la courbure comme degré de liberté supplémentaire. En effet le retour immédiat d'information est une propriété essentielle de la *manipulation directe*, qui favorise l'utilisabilité [Shneiderman1983].
Le travail du candidat consistera à :
* Étudier l'état de l'art sur la manipulation directe, les dispositifs flexibles, et la boucle sensori-motrice.
* Achever la conception et implémenter un stylet flexible à retour tactile.
### Bibliographie
* Fellion, N., Pietrzak, T., Girouard, A. FlexStylus: Leveraging bend input for pen interaction. UIST ’17, 375–385.
* Lahey, B., Girouard, A., Burleson, W., Vertegaal, R. PaperPhone: Understanding the use of bend gestures in mobile
devices with flexible electronic paper displays. CHI ’11, 1303–1312.
* Shneiderman, B. Direct manipulation: A step beyond programming languages. Computer. 16, 8 (Aug. 1983),
57–69.
* Warren, K., Lo, J., Vadgama, V., Girouard, A. Bending the rules: Bend gesture classification for flexible displays. CHI ’13, 607–610.
# Conception et implémentation d'un dispositif à retour de force 1DOF
## Présentation générale
Sujet pas encore affecté.
### Résumé
es dispositifs à retour de force permettent de manipuler des objets virtuels, avec la sensation de les toucher. Le calcul de simulations précises nécessitent des calculs complexes à haute fréquence. Ceci est en général effectué par des ordinateurs externes puissants, ce qui est un frein à l'utilisation du retour de force dans des dispositifs portables comme des instruments de musique digitaux. Ces systèmes utilisent deux boucles de calcul : une à haute fréquence (1000Hz) calculant la force à appliquer, et une à plus basse fréquence (100Hz) qui définit les modèles de calcul à utiliser. Nous proposons une nouvelle approche, dans laquelle la boucle à haute fréquence est intégrée au dispositif à retour de force, et l'ordinateur hôte se contentera de gérer les modèles de force. La question à étudier est la limite de complexité de la scène pouvant être représentée. Cette limite pourra être repoussée par la simplification des modèles. Il se pose alors une nouvelle question, celle de la qualité du rendu.
### Mots-clés
Interaction Homme-Machine
### Encadrement
Équipe(s) : Loki
Encadrant(s) :
- Thomas Pietrzak
- Marcelo Wanderley (McGill University, Montréal, Canada)
[Contacter les encadrants](mailto:thomas.pietrzak@univ-lille.fr?subject=Stage%20de%20recherche).
Localisation : Inria Lille – Nord Europe, bâtiment B ou McGill University
## Présentation détaillée
### Pré-requis
Le candidat idéal est étudiant en master en informatique, et montre un grand intérêt pour la recherche en Interaction Homme-Machine. Il doit avoir de l'expérience ou un intérêt fort pour le développement logiciel et matériel. La créativité, indépendance, travail en équipe et des facultés de communication sont des avantages.
### Description
Les dispositifs à retour de force permettent de manipuler des objets virtuels, avec la sensation de les toucher. Le calcul de simulations précises nécessitent des calculs complexes à haute fréquence. Ceci est en général effectué par des ordinateurs externes puissants, ce qui est un frein à l'utilisation du retour de force dans des dispositifs portables comme des instruments de musique digitaux [franco2016]. De plus ceci impose de fortes contraintes temporelles à ces machines, qui ne sont pas conçues pour ça. Ces systèmes utilisent deux boucles de calcul : une à haute fréquence (1000Hz) calculant la force à appliquer, et une à plus basse fréquence (100Hz) qui définit les modèles de calcul à utiliser. Nous proposons une nouvelle approche, dans laquelle la boucle à haute fréquence est intégrée au dispositif à retour de force, et l'ordinateur hôte se contentera de gérer les modèles de force. Ce dernier pourra avoir une puissance moindre, un Raspberry Pi par exemple. La question à étudier est la limite de complexité de la scène pouvant être représentée. Cette limite pourra être repoussée par la simplification des modèles. Il se pose alors une nouvelle question, celle de la qualité du rendu.
Dans ce stage il s'agira d'explorer ce concept au travers de l'implémentation d'un slider motorisé à un degré de liberté, de manière similaire au Firefader [berdahl2013]. Deux approches seront comparées pour le calcul de force : soit par un microcontroleur 32 bits, soit par un FPGA [ishii2007]. L'étude consistera à déterminer les avantages et inconvénients de chaque méthode, étudier la flexibilité du rendu de la scène, ainsi qu'évaluer la qualité du rendu.
### Bibliographie
* Berdahl, Edgard, Kontogeorgakopoulos, A. The FireFader: Simple, open-source, and reconfigurable haptic force feedback for musicians. Computer Music Journal. 37, 1 (2013), 23–34.
* Franco, Ivan, Wanderley, M. The Mitt: Case study in the design of a self-contained digital music instrument. Proceedings of the international symposium on computer music multidisciplinary research (CMMR).
* Ishii, E., Nishi, H., Ohnishi, K. Improvement of performances in bilateral teleoperation by using FPGA. IEEE Trans- actions on Industrial Electronics. 54, 4 (Aug. 2007), 1876–1884.
# Outil de sélection pour texte sur document manuscrit scanné
## Présentation générale
Sujet pas encore affecté.
### Résumé
Le stage s'inscrit dans un projet visant à concevoir un outil d'aide à la transcription de documents manuscrits anciens. Cet outil proposera une combinaison de méthodes interactives et automatiques. En effet les méthodes automatiques ne sont pas suffisantes, car premièrement elles requièrent des bases de connaissances établies à la main. Deuxièmement l'utilisateur doit avoir le contrôle sur la levée des ambiguïtés. Et troisièmement nous souhaitons que l'utilisateur gagne en compétence, ce qui ne sera possible que s'il a un rôle actif. Le premier outil interactif que nous étudions est la sélection de texte sur un scan de document manuscrit. Notre approche est un pinceau de sélection à 4 degrés de liberté : position x-y, seuil de luminosité et taille de sélection. Nos premières études sont prometteuses, mais il reste à évaluer cet outil expérimentalement.
### Mots-clés
Interaction Homme-Machine
### Encadrement
Équipe(s) : Loki
Encadrant(s) :
- Thomas Pietrzak
- Stéphane Huot
[Contacter les encadrants](mailto:thomas.pietrzak@univ-lille.fr?subject=Stage%20de%20recherche).
Localisation : Inria Lille – Nord Europe, bâtiment B
## Présentation détaillée
### Pré-requis
Le candidat idéal est étudiant en master en informatique, et montre un grand intérêt pour la recherche en Interaction Homme-Machine. Il doit avoir de l'expérience ou un intérêt fort pour le développement logiciel, si possible en webGL ou Three.js. La créativité, indépendance, travail en équipe et des facultés de communication sont des avantages.
### Description
Le stage s'inscrit dans un projet visant à concevoir un outil d'aide à la transcription de documents manuscrits anciens. Cet outil proposera une combinaison de méthodes interactives et automatiques. En effet les méthodes automatiques ne sont pas suffisantes, car premièrement elles requièrent des bases de connaissances établies à la main. Deuxièmement l'utilisateur doit avoir le contrôle sur la levée des ambiguïtés. Et troisièmement nous souhaitons que l'utilisateur gagne en compétence, ce qui ne sera possible que s'il a un rôle actif.
Le premier outil interactif que nous étudions est la sélection de texte sur un scan de document manuscrit. Les outils de sélection classiques tels que les formes libres et les différentes *baguettes magiques* ne sont pas adaptées. Notre approche est un pinceau de sélection à 4 degrés de liberté : position x-y, seuil de luminosité et taille de sélection. Nos premières études sont prometteuses [alawoe2018], mais il reste à évaluer cet outil expérimentalement.
Pour aller plus loin, nous souhaitons étendre les sélections avec l'aspect temporel. Nous souhaitons permettre à l'utilisateur d'ajuster sa sélection a posteriori selon les paramètres qui ont été utilisés lors de sa création.
Le travail du candidat consistera à :
* Étudier les outils de sélection de pixels, en particulier pour le texte manuscrit.
* Définir un espace de conception pour les techniques de sélection de pixels.
* Évaluer la technique de sélection actuelle.
* Améliorer la technique de sélection, pour permettre la modification de l'historique.
### Bibliographie
* Alawoe, E., Pietrzak, T., Huot, S. Outil de sélection de texte manuscrit sur des documents numérisés. Symposium international francophone sur l’Ecrit et le document (SIFED 2018).
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment